navigation

Pacificité de Mahamat Gandhi 30 janvier 2013

Posté par abelk dans : Non classé , trackback

gandhi.jpgMohandas Karamchand Gandhi est un homme simple qui refusa l’injustice et l’oppression du monde. C’est ainsi, face au très puissant empire britannique il a été amené à employer et à imaginer toutes les armes qui pouvaient être à sa disposition. Ces armes qui ont la particularité d’être non violentes sont diverses.

L’arme de l’action de masse. Toute la masse populaire motivée doit être mobilisée pour la cause commune.

L’arme de la grève du travail, de l’impôt et de la faim. Le mot d’ordre était d’arrêter de travailler pour les ouvriers et aux paysans de ne pas payer l’impôt jusqu’à obtenir satisfaction. Au cas où, aucun signe positif était visible passer à la vitesse supérieure: la grève de la faim.

L’arme de la non coopération. Il est question d’un boycot qui consistait à ce que tout indien ayant reçu des décorations ou titres du gouvernement britaniques les lui retourne; que tous les élèves indiens soient retirés des institutions gouvernementales; que les avocats et les juges désertent les tribunaux britaniques; que les fonctionnaires abandonnent leurs postes; que les militaires indiens quittent l’armée.

L’arme de la désobéissance civile.  ll s’agit de transgresser une loi lorsque celle-ci est estimée injuste voire non légitime.

L’arme de l’obstination. Margré les pressions et les intimidations l’engagement doit être maintenu. Surtout que le doute et les hésitations peuvent être comme des signes de faiblesse voire une éventuelle rénonciation.

Cependant, pour utiliser ces armes Gandhi demanda à tous ceux qui souhaitaient combattre à ses côtés de respecter à la lettre les règles. Ainsi, le combattant:

- ne se laissera pas à la colère;

- supportera la colère de l’adversaire;

- n’usera jamais des represailles mais il ne se soumettra, pour quelle que raison que ce soit, à aucun ordre donné dans la colère;

- se laissera arrêter et ne s’opposera pas à la saisie de ses biens;

- ne laissera quiconque s’emparer d’un bien qui lui aura été confié et il le défendra au prix de sa vie mais sans jamais rendre violence pour violence;

- ne prononcera ni de représailles, ni de jurons et encore moins de malédictions;

-n’insultera pas ses adversaires, ne se servira d’aucuns cris et d’aucunes formules contraires à l’esprit du mouvement;

- ne saluera, ni insultera pas non plus les personnages officiels anglais ou indiens;

- protègera tout personnage officiel contre l’insulte ou l’attaque même au risque de sa propre vie pendant les campagnes menées.

 gandhipendantlamarcheduselmars1930.jpgLe résultat de son action politique.  Certes, le 15 août 1947, l’Empire des Indes devient indépendant. Cette indépendance ne fut pas chose facile à obtenir car cet Empire recouvrait de vastes territoires comprenant des différences de culture, de langue et  de religion. Et pourtant grâce à sa volonté et sa force d’âme Gandhi a su forcer sans  violence, les Britanniques à rendre l’Empire à son peuple véritable. C’est ainsi qu’il a une résonance internationale, influencé l’Inde et le monde. Son action non-violente est devenu un modèle qui est réutilisé dans le monde entier pour lutter contre toutes les formes d’oppression aussi bien au niveau de la liberté d’opinion politique telle que le Communisme ou du non-respect des droits de l’homme telle que la Ségrégation.

Tout bien considéré, le bilan de l’action non violente de Gandhi reste mitigé. Car les succès et les échecs se sont cotoyés très souvent tout au long de sa marche vers la victoire finale: l’indépendance. Mais quelle indépendance au prix d’une sauvage guerre religieuse et d’une scission entre d’un côté les hindous en Inde d’aujourd’hui et de l’autre côté les musulmans au Pakistan? Gandhi paiera de sa propre vie!

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

JuristeG |
Argent et Réussite |
Brasilagora |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Francaisencolere
| Trouvonsmagali
| A site about hotel roma vic...